logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/01/2009

22 décembre

Départ de l’hôtel Residencial à 08 h 00.
Nous allons à Chichen Itza.
En cours de route visite d’un cimetière Maya. Les tombes sont décorées de couleur vives et de peintures naïves. Bien que la religion officielle des Mayas soit le catholicisme, on peut voir, dans leurs cimetières qu'une certaine "adaptation" a eu lieu.
Pas de tristesse ici, tout est peint de couleurs vives. Le cimetière possède deux parties, celle du fond étant réservée à l'enterrement de la personne décédée. Au bout de 4 ans, les restes du défunt sont déplacés dans la partie principale du cimetière, celle qui est la plus décorée. Ce transfert donne lieu à des festivités en l'honneur du disparu.
Le site de Chichen Itza à 120 Km de Mérida est une des plus imposantes cités construites par les Mayas. A partir du X e siècle, Chichén Itza reprend son rôle de centre religieux et culturel du Yucatán. Des civilisations comme, les Toltèques ou les Mayas, y vivaient. Des envahisseurs non Mayas, les Itzás, provenant du plateau central et de la côte du golfe, sous le commandement de chefs toltèques apportèrent de nouvelles conceptions religieuses, sociales et artistiques, telles que les cultes astraux, les sacrifices humains, la suprématie des guerriers. Mais le site fut abandonné fin du X e siècle. Des archéologues et numérologues ont émis l'hypothèse que cette pyramide pouvait représenter le calendrier maya sculpté dans la pierre. Quatre escaliers orientés en direction des points cardinaux comptent chacun 91 marches. En ajoutant la plateforme supérieure, nous obtenons un total de 365, soit une marche pour chaque jour du calendrier solaire.
Le « Cenote Sagrado », puits naturel aux parois verticales, d'une profondeur de 20 mètres. Lors de sécheresses, les Mayas y faisaient des sacrifices humains, surtout des femmes et des enfants pour les dieux, au cours de cérémonies religieuses. On y a aussi découvert des disques d'or ciselés au fond de celui-ci qui reflètent l'art sublime de l'artiste Maya dans la ciselure, mélangé aux motifs inspirés des Toltèques.
À l'ouest se trouve l'un des sept terrains de balle où l'on pratiquait un jeu à caractère religieux qui se terminait parfois par des sacrifices humains. Des sculptures se trouvant près de cet endroit représentent d'ailleurs des joueurs décapités. Cette cour, longue de 135 m et large de 65 m, est ceinturée de murailles en pierre et possède des propriétés acoustiques surprenantes, le son y portant assez loin.
Le temple des Jaguars, tout près, révèle des colonnes et tableaux entourés de sculptures représentant des serpents et des jaguars.
On pense que le Caracol, ainsi nommé à cause d'un escalier circulaire dans la tour, a été un observatoire, bien qu'il n'y ait pas de grande évidence en cette faveur. Il est situé dans la section Puuc de Chichén, (Style ornemental de l'architecture maya du Yucatán de la période postclassique. Il est caractérisé par une décoration géométrique couvrant partiellement les façades) mais il est attribué aux Toltèques car les temples circulaires étaient habituellement dédiés à Quetzalcoatl (serpent à plume) en dehors la région Maya.
Nous jetons un dernier coup d’œil au tombeau de Chac Mol tandis que d’autres (Annie et Catherine sont rentrées à l'intérieur de la pyramide, dans une crypte que l'on peut visiter, pour découvrir un trône de pierre sculpté en forme de jaguar. (Attention l’air est très étouffant !!!)

10:45 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique