logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/03/2009

les ethnies

La population vietnamienne est très diversifiée 86 % des habitants sont d’origine purement vietnamienne.
Les chinois, représentent environ 2 % de la population. Ils vivent pour la majorité en véritables congrégations, comme à Cholon, le quartier chinois de Saigon
Les 12 % restants se répartissent en 53 ou 54 ethnies éparpillées sur tout le territoire.

Les ethnies ont, leurs traditions, leurs coutumes, leur folklore, leurs costumes et leurs habitations sont différentes.

medium_DSCN1330.jpg

Au sud, dans le delta du Mékong, habitent des Khmers et des Chams

En remontant vers les hauts plateaux du centre et le long de la frontière cambodgienne les Moïs, les Bahnars, les Sedangs, les Muôngs, les Êdê, les Giarai, les Raglais, les Lach, les Ma, les Ba Na …

Au nord, dans les vallées les Nung et les Tây (ou Thô)

Au nord-est, les Muongs, les Thaïs blancs, les Thaïs noirs.
Des minorités d’origine tibéto-birmane, sont installées dans les montagnes du nord et du nord-ouest.
medium_DSCN1542.jpg

Dans montagnes les Daos ainsi que les Hmongs, à la frontière du Laos et de la Chine dans la région de Sapa

Les Hmongs : à la fin du 18ème siècle et au 19ème siècle ils quittent la Chine pour investir les régions de Sapa, Son La, Lai Châu, Cao Bang, Lan Son…
Ils parlent le hmong-dao. Leurs villages sont toujours très clairsemés, contrairement à ceux d’autres minorités, elles ont toutes une orientation différente et sont distantes les unes des autres.
Leur habitat est assez rudimentaire un confort sommaire : un sol en terre battue, des murs et des cloisons faits de planches de bois disjointes, une seule et unique ouverture et un foyer où l’on fait cuire les plats à même le sol… L’intérieur est très sombre et enfumé, ce qui oblige les femmes à s’installer dans l’encadrement de la porte ou sous l’auvent situé devant la maison lorsqu’elles désirent broder ou coudre…
L’autel des Ancêtres, façonné en papier de riz, trône face à l’entrée et apporte paix et prospérité sur le foyer. Il représente l’un des 7 esprits qui veillent sur la maison.
medium_DSCN1164.2.jpg

Le culte des esprits pratiqué par les Hmongs est teinté d’influences diverses venant du confucianisme, du bouddhisme et du taoïsme
Leur costume bleu noir teinté à l’indigo (la réalisation d’un costume hmong peut demander jusqu’à 3 années de travail !) La dame hmong se reconnaît par ses bandes molletières et le turban bleu qu’elle porte, une jupe ample, lourde, plissée en soleil les couleurs de son écharpe, de ses bandeaux et de ses parures sont chatoyantes. De ravissantes boucles d’argent ciselé, ornent ses oreilles,
Les tissus neufs donnent ainsi l’impression d’être noirs. Et c’est la raison qui a valu aux Hmongs de la région d’être surnommés les Hmongs noirs alors qu’eux-mêmes se nomment entre eux Hmongs fleuris.
Quant aux Hmongs blancs, aux Hmongs verts, aux Hmongs rouges et aux Hmongs bariolés, ils se distinguent entre eux juste par les particularités colorées du costume féminin…
medium_DSCN1497.jpg

L’élevage représente une part importante de leur activité, surtout les porcs qui constituent la viande favorite ainsi que les volailles. Poules et cochons noirs circulent librement entre les habitations
Au 19ème siècle, encouragés par le gouvernement chinois, les Hmongs pratiquaient la culture du pavot. Aujourd’hui interdite par les autorités vietnamiennes, la culture du pavot laisse peu à peu la place à des cultures plus traditionnelles telles le maïs, le riz, les cultures fruitières (pêches, pommes) et le chanvre.

Hormis dans les régions où les Hmongs vivent en contact avec les Thaïs (dont les maisons sont sur pilotis),
les Daos : l’austérité des costumes hmongs contraste avec la richesse d’ornement des Daos dont les coiffes d’un rouge éclatant se détachent avec netteté de la foule. … Quant aux femmes daos qui arrivent sur le marché le samedi soir, elles jouissent (le terme est faible) d’une plus grande liberté.
Parmi les personnes âgées, derrière un grand sourire, des dentitions noircies - le résultat d'une vieille coutume encore d'usage chez les plus anciens ; se frotter les dents avec la feuille de bétel est censé garantir la longévité des unions maritales. Cette pratique est une recherche esthétique…
medium_DSCN1333.jpg

22:55 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

J'aime bien leurs costumes très colorés, pour les dents noirs très surprenant ! mais où je n'ai pas "trainé" c'est vers les bocaux de serpents et de vers ... j'en ai les cheveux droits sur la tête !!!
Bonne nuit
Biche

Écrit par : Biche | 29/03/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique