logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/03/2009

Quelques photos insolites

medium_DSCN0045.jpg


Armée de crabes

medium_DSCN0095.jpg


Ils les habillent aussi .....

medium_DSCN0168.jpg


Les "petits coins" mais dans quel sens se mettre ????? il y a quand même la petite douchette !

medium_DSCN0360.jpg

C'est du potage mais attention ce n'est pas des cornichons c'est très fort !

medium_DSCN0627.jpg


Pousse-pousse ou tire-tire ?

medium_DSCN0906.jpg


Le repas des poissons rouges ..

medium_DSCN1080.2.jpg

Vente de poulets

medium_DSCN1069.2.jpg


Vente de lézards pour mettre dans l'alcool

medium_DSCN1528.jpg


Le marchand de tout

medium_DSCN1765.jpg


doigts de bouddha

medium_DSCN2021.jpg


coucher de soleil sur la baie d'halong .. bonne nuit à tous

00:30 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (4)

29/03/2009

les ethnies

La population vietnamienne est très diversifiée 86 % des habitants sont d’origine purement vietnamienne.
Les chinois, représentent environ 2 % de la population. Ils vivent pour la majorité en véritables congrégations, comme à Cholon, le quartier chinois de Saigon
Les 12 % restants se répartissent en 53 ou 54 ethnies éparpillées sur tout le territoire.

Les ethnies ont, leurs traditions, leurs coutumes, leur folklore, leurs costumes et leurs habitations sont différentes.

medium_DSCN1330.jpg

Au sud, dans le delta du Mékong, habitent des Khmers et des Chams

En remontant vers les hauts plateaux du centre et le long de la frontière cambodgienne les Moïs, les Bahnars, les Sedangs, les Muôngs, les Êdê, les Giarai, les Raglais, les Lach, les Ma, les Ba Na …

Au nord, dans les vallées les Nung et les Tây (ou Thô)

Au nord-est, les Muongs, les Thaïs blancs, les Thaïs noirs.
Des minorités d’origine tibéto-birmane, sont installées dans les montagnes du nord et du nord-ouest.
medium_DSCN1542.jpg

Dans montagnes les Daos ainsi que les Hmongs, à la frontière du Laos et de la Chine dans la région de Sapa

Les Hmongs : à la fin du 18ème siècle et au 19ème siècle ils quittent la Chine pour investir les régions de Sapa, Son La, Lai Châu, Cao Bang, Lan Son…
Ils parlent le hmong-dao. Leurs villages sont toujours très clairsemés, contrairement à ceux d’autres minorités, elles ont toutes une orientation différente et sont distantes les unes des autres.
Leur habitat est assez rudimentaire un confort sommaire : un sol en terre battue, des murs et des cloisons faits de planches de bois disjointes, une seule et unique ouverture et un foyer où l’on fait cuire les plats à même le sol… L’intérieur est très sombre et enfumé, ce qui oblige les femmes à s’installer dans l’encadrement de la porte ou sous l’auvent situé devant la maison lorsqu’elles désirent broder ou coudre…
L’autel des Ancêtres, façonné en papier de riz, trône face à l’entrée et apporte paix et prospérité sur le foyer. Il représente l’un des 7 esprits qui veillent sur la maison.
medium_DSCN1164.2.jpg

Le culte des esprits pratiqué par les Hmongs est teinté d’influences diverses venant du confucianisme, du bouddhisme et du taoïsme
Leur costume bleu noir teinté à l’indigo (la réalisation d’un costume hmong peut demander jusqu’à 3 années de travail !) La dame hmong se reconnaît par ses bandes molletières et le turban bleu qu’elle porte, une jupe ample, lourde, plissée en soleil les couleurs de son écharpe, de ses bandeaux et de ses parures sont chatoyantes. De ravissantes boucles d’argent ciselé, ornent ses oreilles,
Les tissus neufs donnent ainsi l’impression d’être noirs. Et c’est la raison qui a valu aux Hmongs de la région d’être surnommés les Hmongs noirs alors qu’eux-mêmes se nomment entre eux Hmongs fleuris.
Quant aux Hmongs blancs, aux Hmongs verts, aux Hmongs rouges et aux Hmongs bariolés, ils se distinguent entre eux juste par les particularités colorées du costume féminin…
medium_DSCN1497.jpg

L’élevage représente une part importante de leur activité, surtout les porcs qui constituent la viande favorite ainsi que les volailles. Poules et cochons noirs circulent librement entre les habitations
Au 19ème siècle, encouragés par le gouvernement chinois, les Hmongs pratiquaient la culture du pavot. Aujourd’hui interdite par les autorités vietnamiennes, la culture du pavot laisse peu à peu la place à des cultures plus traditionnelles telles le maïs, le riz, les cultures fruitières (pêches, pommes) et le chanvre.

Hormis dans les régions où les Hmongs vivent en contact avec les Thaïs (dont les maisons sont sur pilotis),
les Daos : l’austérité des costumes hmongs contraste avec la richesse d’ornement des Daos dont les coiffes d’un rouge éclatant se détachent avec netteté de la foule. … Quant aux femmes daos qui arrivent sur le marché le samedi soir, elles jouissent (le terme est faible) d’une plus grande liberté.
Parmi les personnes âgées, derrière un grand sourire, des dentitions noircies - le résultat d'une vieille coutume encore d'usage chez les plus anciens ; se frotter les dents avec la feuille de bétel est censé garantir la longévité des unions maritales. Cette pratique est une recherche esthétique…
medium_DSCN1333.jpg

22:55 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (1)

28/03/2009

la gastronomie

Le riz ou les nouilles de riz composent la base de tous les plats Vietnamiens.

Le petit-déjeuner traditionnel vietnamien est en général le Pho, une soupe de nouilles de riz, avec du boeuf émincé ou poulet, des germes de soja et coriandre frais. Cette soupe est servie partout dans la rue à toute heure du jour et de la nuit.

medium_vietnam2_524.JPG

Les plats de poisson, de poulet et de porc, finement découpés accompagnés de légumes cuits et de riz à la vapeur, composent les repas traditionnels. Les plats sont accompagnés d’une grande variété de condiments (sauce au piment, sauce au soja, Nuoc Nam …).
Le nem (pâté impérial) : au porc ou au crabe, il se déguste roulé dans une feuille de salade avec des feuilles de menthe. On trouve également des raviolis à la vapeur farcis aux champignons noirs.
Le tout est à déguster avec des baguettes.

medium_DSCN1275.jpg

Je vous parlerai en catimini de la pharmacopée traditionnelle : les bouteilles d'alcool le « Snake wine » (de serpent, de scorpion de lézards ou même une corneille avec ses plumes) sont des boissons originales et je dirais même repoussantes.
En effet le vin de serpent est unique, il parait que c’est très bon et il soigne tout … Je n’ai pas été malade là bas ..sauvée !!!
medium_DSCN1071.jpg

Ce n’est pas fini il y a aussi des bouteilles en plastique contenant des vers macérant dans un liquide. ???
Un petit mot quand même sur ce que nous avons découvert dans les marchés, je vous fais grâce de certaines photos. Sur des étals des quartiers de viande découpée avec à côté une tête de buffle, ou de cheval les poils sont encore après. Plus loin le mets le plus cher : des morceaux de chien la tête et les pattes sont à côté. Nous ne restons pas très longtemps dans ces parages.
medium_vietnam2_113.JPG

Je vais finir avec des fleurs, les plats dans les restaurants sont élégamment décorés et la cuisine est raffinée
medium_DSCN0136.jpg


HISTOIRE
Aujourd’hui, le Vietnam est en paix et tourné vers son développement.

300 000 à 500 000 ans av. J.C. Vestiges du paléolithique au site de NUI-DO.
5 000 av. J.C. Plusieurs cultures s'épanouissent à l'époque mésolithique à BAC SON et HOA BINH.
1 000 av. J.C. (âge du bronze) La civilisation DÔNG-SON est célèbre pour ses tambours en bronze avec ses motifs ornementaux.
111 av. J.C. à 938 ap. J.C. Sous l'impulsion chinoise, le Vietnam passe à l'âge du fer, introduit le cheval, ouvre la route des épices. Les Chinois imposent leur écriture et leur civilisation.
39-43 ap. J. C Les HAN et leurs successeurs imposent aux Vietnamiens des coutumes et des moeurs chinoises il en suit la révolte des deux soeurs Trung-Trac, et Trung-Nhi, héroïnes nationales du Viêt-Nam.
VIe SIECLE Introduction du bouddhisme. HANOI s'appelle DAI-LA. Soulèvement de LY-BÔN
939 Fin de la domination chinoise. NGÔ-QUYÊN chasse les Chinois du pays et fonde la première dynastie nationale. Pendant dix siècles, huit dynasties vont se succéder sur le trône du Viêt-Nam, avec la même volonté d'organiser et d’agrandir le royaume.
980 La dynastie des LÊ réorganise le pays qui s'appelle DAI CO VIET.
1010 – 1225 Époque des LY capitale Thang-Long (Hanoi) lutte contre la Chine et le Champa
1225 - 1400 Epoque des TRAN le Confucianisme remplace le Bouddhisme. Le pays prend le nom d'An-Nam qu'il gardera jusqu'en 1802
1407-1427 Les Ming contrôlent An-Nam. LE LOI devient roi du DAI VIÊT. NGUYÊN-TRAI est son premier ministre.
1428- …. 1787 Dynastie LÊ. Les chinois sont chassés. Sous l'inspiration de NGUYÊN-TRAI, le VIETNAM se dote d'un humaniste vietnamien : organisation militaire, administrative et judiciaire, développement de la littérature et des études historiques et géographiques. Les ouvrages sont écrits en caractères chinois ou en écriture démotique (Nôm) triomphe du confucianisme et de la doctrine des lettrés. Répartition des terres, abolition du servage, la femme est mieux considérée. Institution morale.
1460-1497 Sous le règne de LE-THANH-TON, le code HONG-DUC est érigé pour réglementer les lois et principes en vigueur.
1527-1802 Le VIETNAM est divisé entre 2 pouvoirs, au Nord le clan TRINH, au Centre : le clan NGUYÊN
1771 Révolte des frères TÂY-SON. La guerre des clans
1788 NGUYÊN-HUÊ (frère de TÂY-SON) réunifie le pays, prend le nom de QUANG TRUNG, choisit THANG LONG (HANOI) comme capitale. GIA-LONG, prend le nom de NGUYÊN PHUC ANH s'installe à HUÊ, et s'appuie sur les missionnaires et les Français. Il fonde la dynastie des Nguyên.
Le royaume s'appelle Viêt-Nam de 1804 à 1820, Dai-Nam après.
1802 HUE devient Ville Impériale du Vietnam en 1802
1883-1908 Conquête de l'Indochine par la FRANCE (époque coloniale) Le royaume de feu l'empereur GIA-LONG est intégré dans une entité géographique appelée « Indochine Française » englobant : le Cambodge et le Laos. Pour des raisons de commodité administrative, le Viêt-Nam est aussitôt scindé en trois parties : le Tonkin au Nord, l'Annam au Centre et la Cochinchine au Sud. Le Tonkin et l'Annam, devenus protectorats français, conservent une certaine autonomie incarnée par un empereur, descendant des Nguyên, qui détient un pouvoir plutôt symbolique.
1940 Occupation japonaise
1945 Défaite du Japon. HÔ-CHI-MINH lutte contre le colonialisme.
7 mai 1954 Dien Bien Phu tombe avec la garnison de 16 000 soldats français.
medium_DSCN1049.2.jpg

4 juin 1954 Le Gouvernement de la République Française avalise juridiquement l’indépendance du Viêt-Nam, lequel, par voie de conséquence, recouvre légalement à cette date ses frontières historiques, telles qu'elles figuraient dans les relevés topographiques officiels de 1862.
21 juillet 1954 La grande joie du peuple vietnamien est de courte durée. En effet, un mois plus tard, la Conférence de Genève, entérine les accords de cessez-le-feu intervenus entre la France et le Viêt-minh, décrète la scission du territoire national en deux au niveau du 17e parallèle.
1963-1975 Guerre entre le NORD et le SUD. Intervention militaire des Etats-Unis. 7 millions de tonnes de bombes sont larguées, soit 3 fois plus que sur toute l’Europe durant la deuxième guerre mondiale. Enfin, le 1er Novembre 1963 une grande révolution menée conjointement par l’armée et le Peuple, réussit à renverser le régime dictatorial de Ngô-Dinh-Diêm et à instaurer la Seconde République. Depuis lors, plusieurs gouvernements civils et militaires se sont succédés à Saigon avec des fortunes diverses.
1973 Fin des bombardements aériens américains sur le Nord du Vietnam
1975 Fin de la guerre civile. Retraits des troupes américaines
1976 Proclamation de la République Socialiste du VIETNAM. Saigon redevient Ho Chi Minh ville (voté par la 1ère Assemblée Nationale en 1945).

23:15 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (1)

27/03/2009

les religions

Le Vietnam est situé entre la Chine et l’Inde, nous trouvons donc le bouddhisme, le confucianisme, le taoïsme et le christianisme.

Le Bouddhisme
Religion officielle en 969 lorsque la philosophie prend un caractère de croyance populaire. Pour supprimer la douleur, il faut détruire l'ignorance, le désir et les passions pour accéder au nirvana. Le Bouddhisme vietnamien appartient à cette dernière école.

medium_DSCN0736.jpg

Tout est transitoire, il y a un commencement, une durée et une fin. Par conséquent, il n'existe pas, pour les bouddhistes, de Dieu créateur et éternel.
On distingue deux degrés dans la vie religieuse : le culte pratiqué par les laïcs (adoration du Bouddha dans le temple, offrandes de fleurs et d'encens) et les religieux qui vivent des dons et aumônes des laïcs.
Le « Petit Véhicule » allie rigueur et discipline personnelle, il provient de l’enseignement direct du Bouddha. Il est consacré au fait de parvenir de manière égocentrique au stade de Saint. On accède ainsi à la Sagesse ou à l’Éveil et on devient un «Bouddha pour soi».
medium_SH105224.JPG

Le « Grand Véhicule » apparu plus de deux siècles après la mort du Bouddha suit la volonté des laïques. Ce mouvement vise à dépasser cette quête solitaire de la Sagesse. On prône le fait d’aider le plus grand nombre de ses prochains à parvenir à la Sagesse ou à l’Éveil après y avoir accédé soi-même (Bodhisattva)
Finalement le Grand Véhicule deviendra beaucoup plus une religion alors que le Petit Véhicule, moins codifié, ressemble davantage à une philosophie
Dans le sanctuaire principal, sont représentés les trois Bouddhas : A Di Da, le Bouddha du passé ; Thich Ca Mau Ni, le Bouddha historique ; Di Lac, le Bouddha du futur.
Dans le Sud du Vietnam, les bonzes bouddhistes jouèrent un rôle important : le 11 juin 1963, pour protester contre le régime dictatorial proaméricain du président vietnamien Ngô Dinh Diêm, un bonze bouddhiste Tich Quang Duc se suicide par le feu à Saigon. D'autres immolations publiques suivront ils seront sévèrement réprimés par le pouvoir. En novembre, un coup d’Etat renversera le gouvernement de Ngô Dinh Diêm qui sera fusillé. En 1964, les Etats-Unis décideront d'envoyer des troupes au Vietnam afin de s'opposer à l'avancée communiste.
Le bouddhisme est la 4ème religion pratiquée dans le monde, en France il y a 1 million d’adeptes, cette religion est arrivée chez nous vers les années 1950.

Le Taoïsme
Le Taoïsme frère du Bouddhisme. Il prêche le culte du Tout, de l'Etre qui englobe à la fois le ciel, la terre et les étoiles.
La méthode qui permet de comprendre la sagesse taoïste est le « non agir ».
Ses principes philosophiques furent souvent le domaine réservé des intellectuels. Le peuple avait surtout besoin de croire en un autre monde pour y trouver son salut ; ceci permit au Taoïsme de se transformer en un moyen d'atteindre le Ciel et d'être préservé par des génies immortels tout en combattant la mort. Le Taoïsme est basé sur l'équilibre entre l'homme et le cosmos, tout en attachant une importance aux vies précédentes

Le Confucianisme

Le Confucianisme est à la base, depuis vingt siècles, des institutions sociales et familiales du Vietnam. Selon Confucius, l'homme ne peut exister en dehors de la communauté. Le Confucéen se doit de servir son roi, honorer ses parents, gérer sa famille.
Nous savons peu de choses de Confucius : il serait né en 554 avant J.-C., il n'a écrit aucun ouvrage mais les témoignages de sa pensée sont retracés dans Le Livre des Entretiens, rédigé par ses disciples. Ce livre enseigne le perfectionnement de l'homme, les rites pour honorer ses parents, la manière de se comporter envers ses inférieurs et ses supérieurs, etc. Son enseignement traite uniquement des problèmes humains et se veut accessible à tous les hommes. Au Vietnam, le Confucianisme a été la doctrine officielle des concours de mandarinat. Le premier eut lieu sous la dynastie des Ly en 1075, le dernier concours prit fin en 1919

Le culte des ancêtres

Le culte des ancêtres est ici, comme en Chine et au Japon, de la plus haute importance. L'homme possède deux groupes d'âmes dans son corps : trois âmes spirituelles et sept âmes grossières (neuf chez la femme). A sa mort, les âmes se séparent du corps. Cette âme a besoin, pour ses migrations, des hommages, des prières et des sacrifices des survivants. Les principes vitaux ne disparaissent pas totalement à la mort, certains passent par « l'âme en soi » pour se fixer à la tablette funéraire ; d'autres restent attachés au cadavre ; certaines peuvent également errer. Ces âmes sont animées de bons sentiments, comme elles ont acquis des pouvoirs surnaturels et veillent sur le bonheur des vivants. On trouve pratiquement dans chaque maison vietnamienne, un petit autel sur lequel repose la table des ancêtres.
medium_DSCN0586.jpg

De même, chaque village possède un temple des ancêtres qui contient les archives de chaque famille, représentées par les tablettes. Il est courant que bouddhistes ou catholiques pratiquent cet hommage. Le culte des ancêtres n'est pas incompatible avec la pratique d'autres religions ou philosophies. On le célèbre le premier jour de l'année (fête du Têt), le 3e jour du 3e mois, le 5e jour du 5e mois, le 15e jour du 8e mois et le 9e jour du 9e mois. Le culte est intense dans les cent premiers jours qui suivent la mort du défunt et les célébrations les plus solennelles prennent place au premier et second anniversaire du décès.
medium_DSCN0428.3.jpg


Le Christianisme

Le Christianisme a été diffusé par les missionnaires dominicains portugais, vers le XVIe siècle. Ils s'installèrent d'abord à Malacca, puis se rendirent au Cambodge et au Sud Vietnam. Après les Dominicains, vinrent les Jésuites. L'Eglise vietnamienne compte aujourd'hui près de quatre millions de fidèles et quarante-deux congrégations et ordres religieux
medium_DSCN0025.jpg


Le Caodaïsme
Le Caodaïsme est né en 1926 lorsqu'un petit fonctionnaire nommé Ngô Van Chieû affirma être entré en communication avec un esprit s'appelant Cao Dai. Basé sur la communication avec les esprits ; il se veut une réunification du Bouddhisme, du Taoïsme, du Confucianisme, du Christianisme. Ainsi, les fidèles honorent Bouddha, Jésus Christ ou Mahomet mais également de plus insolites personnalités comme Victor Hugo, Jeanne d'Arc, Sun Yat Sen ou Churchill ! Le rituel se pratique quatre fois par jour au temple de Tay Ninh à une centaine de kilomètres de Saigon. Le Caodaïsme actuellement rassemble deux millions d'adeptes

Monastères, pagodes et stupas : l'âme du Vietnam

Au Vietnam, la pagode et le stupa appartiennent au patrimoine historique national.
Le nom de la pagode provient d’une légende selon laquelle des paysans locaux virent apparaître une vieille femme portant une robe rouge et un pantalon vert sur la colline. Elle déclara qu’un seigneur construirait une pagode à cet emplacement propice à la configuration bouddhique, puis elle disparu. Le seigneur Nguyên Hoang passant par là et entendant raconter cette histoire décida de faire élever la pagode, à laquelle il donna le nom de pagode de "Thien Mu" (pagode de la Dame Céleste).
medium_SH105213.JPG

Dans les temples, en principe on peut garder ses chaussures.
Dans les pagodes, on enlève toujours ses chaussures, on médite assis.
Comment faire la différence entre une Pagode et un temple vietnamien ?
- Généralement le temple est bas, construit en bois, et possède au moins trois portes à son entrée.
- La pagode est haute, de construction récente, dépouillée et dorée.
Le truc : regarder devant l’entrée si il y a des chaussures ou pas !

23:45 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (2)

26/03/2009

les arts

Architecture

Les tombeaux des empereurs sont les témoignages des bâtisseurs. Les guerres ou les intempéries ont détruit beaucoup de monuments. La rivière des parfums possède le plus grand nombre d’édifices. La céramique orne les pagodes et les temples depuis le 11ème Siècle. C’est sous l’influence de la Chine que les motifs aux formes recourbées ont orné la plupart des réalisations.

medium_DSCN0927.3.jpg

Les maisons sont construites sur pilotis avec une ossature de bambou, un toit de chaume la recouvre. Il y a généralement peu de mobilier (un métier à tisser, quelques coffres)

Sculpture, peinture

Les Cham (ethnie installée dans le centre et le sud du Viêt Nam) au début de notre ère ont un statuaire d’influence hindouiste mais différente de l'Inde et de l'Indonésie.
medium_DSCN0751.4.jpg

Les statues en bois d'ébène, d'acajou rougeâtre ou bois de rose sont taillées en majorité selon des modèles chinois, dont les plus typiques sont la triade bien connue de "Phuc-Lôc-Tho" (Bonheur- Prospérité- Longévité) et le bouddha rieur. Leur forme et leur dimension sont très variées.
medium_DSCN0738.5.jpg

La laque est un art millénaire, une spécialité vietnamienne et surtout celle des artisans de la province de Binh Duong, capitale de la laque vietnamienne.


La musique
La musique vietnamienne reflète diverses influences des cultures (chinoise, indonésienne, hindoue etc.), mais le Vietnam a su intégrer tous ces courants pour forger son originalité. Elle est principalement mélodique.
La musique ethnique des minorités utilise des instruments (cithare, xylophone, orgue à bouche, gong, flûte, guimbarde, Sheng)
medium_DSCN1399.jpg

On la pratique la musique, dans les cérémonies laïques ou religieuses, en divertissement, au théâtre.

La littérature, le théâtre
La littérature a été influencée par les diverses occupations. Elle a été rédigée en 3 langues (chinois, vietnamien et français)
Les textes chinois les plus anciens datent du IX ème siècle.
Le théâtre traditionnel influencé par la chine est né au
XIII ème siècle, le théâtre populaire évoque l’histoire du pays, ou la vie quotidienne.
Le théâtre de marionnettes sur l’eau (né vers 1225-1400) se joue sur un plan d’eau des poupées en bois peint sont actionnées au moyen de perches en bois. Des chants aigus accompagnent le spectacle.

medium_SH105841.2.JPG

La Langue
Le Vietnamien est une langue monosyllabique, elle fait partie des rares langues asiatiques, avec le malaisien, l’indonésien, et le turc, à s’écrire avec des caractères romains et non avec des idéogrammes. C’est une langue monosyllabique et tonale.
Il existe au Vietnam trois grands dialectes, celui du Nord (Hanoi), celui du Sud ( Ho Chi Minh ville), et celui du Centre (Hue).
Le Vietnam fait partie de la francophonie : en effet, le pays comporte une certaine minorité francophone (300 000 francophones dans le pays) constituée de personnes d'anciennes générations ; aujourd'hui, les jeunes vietnamiens préfèrent l'anglais, même si le français est beaucoup enseigné dans les écoles.

Vocabulaire de base :
Bonjour : chào
Merci : cám ơn
Au revoir : Tạm biệt
Bonne Année : Chuc mung nam moi
Bière : Bia

medium_DSCN1732.jpg

Finalement pour s’en sortir :
Bonjour : un sourire
Au revoir : un clin d'oeil
Merci : pouce en l'air
S'il vous plait : mains jointes devant la poitrine

22:48 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (0)

la flore

Autrefois, l’Indochine était couverte de forêts très fournies de type tropical. Les populations se sont déplacées vers les régions boisées, n’hésitant pas à pratiquer l’écobuage pour conquérir des terres fertiles.
Les guerres successives ainsi que la forte démographie des dernières années, sans oublier les défoliants (dont le fameux - agent orange - à base de dioxine) répandus entre 1962 et 1971, sont également responsables de ce bouleversement écologique. Le Vietnam porte toujours le poids de ses guerres : les trous d'obus et de bombes représentent toujours une superficie de plus de 140 000 hectares perdus pour l'exploitation du sol ; beaucoup de munitions demeurent non explosées de nombreuses forêts sont criblées d'éclats de métal ; enfin le feu a durci la terre à tel point qu'aucune végétation ne peut pousser.

La flore présente deux aspects (méridional et septentrional) séparés par le 17e parallèle. Au nord, prédominent les chênes, les pins et les cèdres, alors qu'au sud, on rencontre essentiellement des oléo résineux.

Quelques arbres, fruits et légumes vietnamiens.

medium_DSCN0059.3.jpg

L'anacardier : est un petit arbre donnant des noix de cajou.
Arbre à pain : Originaire des îles du Pacifique, consommé bouilli ou frit.
Aréquier : Palmier au tronc frêle terminé par une houppe de palmes. La noix d'arec est utilisée pour la chique de bétel.
Bananier : On utilise tout dans le bananier : la partie terminale de l'inflorescence est consommée comme légume ; les feuilles servent d'emballage, la partie tendre de la tige souterraine (rhizome) est consommée cuite ou crue. Quant au fruit, on en dénombre une dizaine de variétés.
Carambole : Le fruit est mangé avec du sel ou comme légume ; il est particulièrement riche en acide ascorbique.
Cocotier : Ses feuilles couvrent les maisons, son bourgeon se mange en salade, ses fibres servent à la fabrication de cordages légers, de brosses, de paniers. Le jus (lait de coco) est riche en sels minéraux
Durion : Hérissé d'épines, il dégage une forte odeur ! On le consomme avec du jus de coco.
Gingembre : En cuisine surtout râpé ou coupé en fines lamelles ; réputé pour son effet tonique.
Goyave : fruit oblong riche en vitamine A, B, C. Ses feuilles et écorces sont utilisées en pharmacie.
Jacquier : chair est riche en calcium et en phosphore. Elle est compartimentée à l'intérieur du fruit.
Manguier : On consomme les fruits verts comme légumes et mûrs comme desserts. L'écorce est riche en tannin et utilisée comme anti-diarrhéique.
Mangoustan : Le plus cher des fruits exotiques avec le durion. Sa chair est délicieuse.
Papaye : La papaye verte râpée est appréciée comme légume (une fois la peau enlevée).
Pomme : Deux variétés : la pomme-rose au goût aromatique et la pomme-cannelle à la chair blanche acidulée.
Sapotille : Chair douce et pulpeuse. L'écorce exsude un latex utilisé pour fabriquer le chewing-gum.
Sentul : Dégage une odeur de pêche. Goût aromatisé ou légèrement acidulé.
Soja : Les germes de soja entrent souvent dans la composition des soupes ou plats cuisinés.
Tamarinier : La gousse est consommée verte ou mûre. Verte, on la mange crue, mûre elle sert à aciduler certains plats. Feuille, écorce, ou bois ont également un usage médicinal.
medium_DSCN0039.jpg

Bien sûr il ne faut pas omettre, les piments, le manioc, la canne à sucre, les tomates, les carottes, l’amarante comestible, le melon amer, le brocoli de Chine, la ciboulette chinoise (ayant aussi un goût d'ail), le potiron chinois, la moutarde à feuille de chou, les feuilles de chrysanthème, l’épinard blanc de Malabar, le chou de Chine, le radis chinois, les pois mange-tout ou pousses de pois mange-tout, le pak-choï à pétioles blancs charnus, la bardane comestible et je n’oublie pas le riz, le thé et le café ( voir en annexe pour un autre jour).

00:40 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (2)

24/03/2009

c'est reparti ... je n'avais pas fini

Le climat

Le Vietnam est soumis à 2 saisons :
Sèche et fraîche de novembre à avril.
Chaude et pluvieuse de mai à octobre.
L’ensemble du pays est divisé en trois parties :
Le nord soumis aux vents d’hiver, la température est fraîche et humide, peut approcher les 12°.
Le centre touché par la mousson, des typhons balayent les côtes d’août à décembre.
Le sud est plus tempéré.
La saison des pluies est de mai à octobre. Des pluies brèves mais souvent torrentielles.
Le climat le plus difficile est l’été car il fait chaud et humide.

La faune

Ce pays possède à lui seul 10% des espèces de mamifères, d'oiseaux et de poissons du globe
Il y a des, cochons, volailles (canards et oies), des buffles, des vaches laitières, des chevaux, des moutons et des chèvres.
L'éléphant pourrait être le symbole du pays. Il existe toujours à l'état sauvage. Il en va de même pour le tigre, la panthère, pour quelques rhinocéros unicornes ou pour le gaur, l'un des plus grands bovidés sauvages de la planète.

medium_DSCN0259.jpg

Récemment il a été découvert des animaux inconnus comme le megamuntjacus, le pseudoryx ou encore le singe des feuillages.
Il y a aussi des ours, des paons, des pélicans, des singes, des chevreuils, des faisans, des aigles, des sangliers, de différentes espèces d’oiseaux et des tortues, des geckos, des pangolins.
Notre poule domestique vient du Vietnam.
Les côtes sont baignées par des eaux tropicales particulièrement chaudes. Les récifs de coraux sont protégés, ils hébergent environ 300 espèces de poissons (mérous, thons, maquereaux) ainsi que de nombreux invertébrés (crevettes, huîtres, moules, homards).
Les baleines à bosse et requins baleines fréquentent saisonnièrement les eaux riches en plancton et en krill.
Il existe une politique de préservation, des parcs nationaux importantes pour la protection de nombreuses espèces menacées. Nous voyons le bon côté des choses car il existe trop de braconnage, beaucoup d'animaux sont utilisés dans la pharmacopée (singe, tortue, serpents ...)
medium_DSCN1069.jpg

a demain la suite ...

23:00 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (2)

géographie du Vietnam

Le Viêt-Nam se situe à l’Est de la péninsule indochinoise, avec des frontières communes avec le Cambodge, le Laos et la Chine. En forme de dragon cette longue bande terrestre de 1700 km est bordée par la mer de Chine méridionale et au sud la mer Orientale et l'océan Pacifique.
Sa largeur n’excède pas 600 km (50 km pour la zone la plus étroite)

medium_DSCN0508.jpg


Les zones de montagne et de hauts plateaux occupent les deux tiers du territoire vietnamien.
On peut délimiter trois grandes régions :
- au Nord, le Bac Bo (ex-Tonkin), formé d’un secteur montagneux dont le point culminant est le mont Phan Si Pan (3.142 m), qui entoure la vaste plaine du fleuve Rouge.
- au centre, le Trung Bo (ex-Annam), avec la Cordillère Annamitique qui descend en pente douce vers le Sud et le Sud-Ouest, mais qui tombe brutalement vers l’Est en dominant l’étroite bande côtière de la Mer de Chine.
- au Sud, le Nam Bô (ex-Cochinchine), essentiellement formé par la riche et vaste plaine du delta du Mékong.

Le territoire est traversé par deux fleuves :
- Au Nord, le fleuve Rouge coule sur 510 km. Son apport en alluvions lui permet de gagner 100 mètres par an sur la mer. La côte est constituée de plaines alluviales, de lagunes et de deltas.
- Au Sud, le Mékong, long de 4220 km dont 220 km au Viêt Nam, prend sa source au Tibet. Son delta avance tous les ans de 60 à 100 m sur la mer de Chine méridionale.

Autre particularité géographique, le Vietnam affiche une grande diversité topographique. Il se compose, en effet, de plaines comme de montagnes, de marais comme de littoraux maritimes.
Aussi, le pays peut s’enorgueillir de recéler nombreux sites naturels, plus majestueux les uns que les autres. Les plus réputés demeurent le delta du Mékong et la baie d’Halong.
Toutefois, il paraît inconcevable de nier la majesté de la région montagneuse du Nord du pays et en particulier Sapa. De même, les forêts tropicales et les parcs naturels s'ajoutent aux curiosités à découvrir.

Population : 86 116 000 habitants, superficie : 329 560 km2
251 habitants /km2, fécondité : 1,8 enfants, espérance de vie : 70 ans
moins de 20 ans : 55%, 20 à 60 ans : 38.5 %, 60 ans et plus : 6,5 %
Villes principales : ho chi Minh( Saigon) : 3 452 000 hab., Hanoi : 1 420 000 hab,
Haiphong : 591 000 hab, Da Nang : 459 000 hab, Hué : 2770 000 hab, Sapa : 38 200

00:44 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (2)

09/03/2009

epilogue

Non ce n'est pas la fin j'ai encore beaucoup de choses à vous conter sur le Vietnam.
Je pars une semaine dans mes Vosges natales, je ferai de photos ce n'est pas mal non plus !
je vous retrouve à ma rentrée .... grand merci à vous qui me lisez

pas mal non ?

Annie

mardi 20 janvier

Retour vers Hanoi avec au passage (pour les touristes qui ont encore un peu d’argent) arrêt au village de céramiques de Dong Trieu.

travail à la chaine

Après midi libre à Hanoi. Avec Patrick nous partons à la découverte des magasins de soierie. Vers 16 heures, après deux heures de marche, on décide de prendre une légère collation dans un petit (resto !!? troquet)
Difficile de se faire comprendre, pour le thé et le chocolat, ce sera le choix du tenancier. C’est donc surprise : salade, œufs sur le plat, steak frites, pain, bière, coca. Le tout pour cinq euros à quatre.
Retour vers le point de rencontre au théâtre des marionnettes après au moins dix kilomètres dans les rues Annie commençait à baliser …. Souper rapide pas très bon, (mais après le copieux) goûter ça va.
Nous terminons par une promenade autour du Lac Hoan Kien situé en pleine ville, les Vietnamiens y font leur jogging ou encore des exercices de gymnastique. De nombreux bancs longent la promenade et on peut admirer la Tour de la Tortue toute illuminée au centre du lac, symbole de la ville de Hanoi.
dernières heures

Direction l’aéroport, où notre guide nous accompagne vraiment jusqu'à l’embarquement (il est aussi très bien) DIRECTION PARIS.

18:16 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi 19 janvier

En route pour la baie d’Halong. Le paysage est plat, les femmes inlassablement repiquent le riz, courbées, les pieds nus dans l’eau, au loin les montagnes de la baie dans la brume.

apparition

La baie tire son nom d’une légende : celle de la mère dragon et de ses enfants envoyés par l’Empereur de Jade pour combattre les ennemis. Ils crachèrent des milliers de perles qui se transformaient aussitôt en îles. Les bateaux des envahisseurs se brisèrent sur ces îlots.
paysage de rêve

Elle est parsemée de rochers acérés, certains abritent des grottes qui servaient de refuge aux pirates la fin du XVIIIe siècle. Cette curiosité géologique date de 280 millions d’années. On a dénombré 1969 îlots dans la baie. Ce site est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
Nous embarquons sur le bateau à 12h30 puis déjeunons à bord (Poissons et fruits de mer). Ballade toute l’après midi, sous un soleil resplendissant.
une ferme

Arrêt dans une ferme marine, des requins, des sèches, des crevettes, même des limules et des poissons bardés d’épines inconnus pour nous, sont élevés dans des casiers. Visite d’une grotte, récemment découverte, sur un îlot. Retour à terre et promenade au bord de l’eau, en fond de baie un pont suspendu.
Descente à l’hôtel dans une très bien belle chambre. Comme tous les soirs depuis le début du voyage, tout le groupe se réunit pour boire l’apéritif.

18:07 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (0)

08/03/2009

dimanche 18 janvier

Arrivée à Hanoi à 5h30. Retour à notre hôtel ou nous avions laissé une valise. Le petit déjeuner est meilleur que la première fois.
Située dans le delta du fleuve rouge, Hanoi capitale du pays, par opposition à sa rivale du sud, Hô Chi Minh ville, Hanoi, demeure le cœur historique du Vietnam.
Surpeuplée, offrant de multiples petits commerces installés sur le trottoir, certaines rues sont spécialisées : la rue des herboristeries, la rue des forgerons et des ferblantiers, la rue des lampes en papier coloré, la rue des statues de Bouddha, la rue des cercueils, des orfèvres, des téléphones portables etc.

il y aussi des chevaux

Par ailleurs, Hanoi demeure un symbole de lutte contre les colons. C’est en effet à Hanoi que Hô Chi Minh fit sa déclaration d’indépendance en 1945. De plus, en 1954, elle fut le QG de la résistance contre les Américains, alors occupants du Sud Vietnam.
mausolée

Nous visitons Hanoi, le Mausolée de l’oncle HO (Ho Chi Minh) très encadré et surveillé, où on peut voir son corps momifié (comme Lénine à Moscou), sa maison, bâtie comme les maisons de montagnards où il vécut longtemps, le Temple de la littérature, le Musée ethnographique, la pagode au Pilier unique.

Dans le parc, des jeunes mariés se font prendre en photos.

Puis ….. Ballade en cyclo-pousse au milieu de la circulation intense, bruit assourdissant des motos et des clacksons Annie a la peur de sa vie….
même pas peur

Le soir spectacle de marionnettes sur l’eau, dans un théâtre au centre ville. Joli spectacle avec des musiciens et des chœurs surprenants (dans les aigus).
C’est la fête du têt dans quelques jours, les boutiques vendent des décorations multicolores (dominante dorée et rouge)
boutique de nouvel an


Nous avons rencontré un européen qui voulait passer inaperçu, avait-t-il quelque chose à se reprocher ?
amis du voyage

23:35 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi 17 janvier

Direction Lao Caï. Visite de plusieurs villages ethniques aux maisons traditionnelles. La route de montagne est superbe. Arrêt au marché de Can Cau. Ou les minorités viennent une fois par semaine faire du troc.

marché

Beaucoup de monde, le bus doit nous attendre à l’entée du village. Les costumes sont chatoyants, on vend des tissus, des chevaux, des buffles, de la canne à sucre et de l’alcool de canne.
le marché

Sur la route Chantal veut se reconvertir en cantonnière mais vu la tête des « vrais » ce n’est pas cela.
tu vas te faire mal

Nous passons à proximité de la frontière chinoise, Annie ne résiste pas à dire « oui » à un cireur de chaussure qui lui fait honte de la poussière accumulée pendant 15 jours (Bernard et Patrick suivront)
A Lao Caï, embarquement pour Hanoi en train de nuit. Le compartiment pour quatre personnes est spacieux, les valises sont sous les sièges. Annie, Bernard, Patrick et moi nous nous installons confortablement, nuit agréable.

17:06 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (1)

vendredi 16 janvier

Le Nord compte parmi les zones les moins développées du pays. Des collines et des montagnes difficiles d’accès se succèdent, la pauvreté est évidente, surtout dans les zones rurales, isolées.
A Sapa cohabitent des Hmong noirs, et Daos rouges.

notre cour

Nous partons pour visiter un village, à peine sortis du car nous sommes attendu par des dizaines de femmes et d’enfants qui vendent leurs produits artisanaux. J’ai compris le mot « pot de colle » les Hmong étaient à notre poursuite, 4 pour un. "Comment tu t'appelles ?", "d'où viens-tu ?" en descendant dans la vallée nous avons un très beau point de vue
vue sur la vallée

Ils nous appellent « Copain, copine », attention il faut partager les achats pour éviter les querelles. C’est un peu laborieux mais après quelques kilomètres de ballade il en reste peu.
Une gamine me suit en chantant le même refrain je ne sais comment m’en défaire. Dans le village, un pilon à grain est activé par un ruisseau. Nous croisons des touristes Coréens.
le pilon

Après midi libre. Avec Patrick, on s’offre un petit goûté, thé gâteau tiramisu « excellent, nous n’avons mangé que des fruits jusqu’à présent ». Visite des magasins, du marché et galerie d’art. La ville est touristique, on croise de nombreux étrangers. Idée ! Ce soir si on mettait de l’eau chaude dans des bouteilles pour faire une bouillotte, j’en souffle mot à tout le monde.

16:55 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (1)

journée de la femme

Bonne journée

sourire

10:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

07/03/2009

jeudi 15 janvier

Mais qu’est ce qui se passe ? Il est 5h, la section du P. C. sur la colline en face s’entraîne avec la sono.
Je pense que c'est le réveil matin de tous les travailleurs de la ville (ils n'ont peut-être pas de réveil matin) donc je conseille à tous les prochains touristes de venir avec un réveil comme cadeau aux minorités (je plaisante !)
Départ 8h00, je suis réveillée depuis un moment.
Direction Sapa. Arrêt au marché de village. Les Daos vendent leurs produits, j’achète un chapeau et une ceinture.
Nous passons le col de Sapa (1900 m d’altitude) sur une route identique à la veille. Arrêt à la cascade d’argent.
Les collines sont couvertes de treillis pour la culture des courges et courgettes.

medium_DSCN1295.jpg

Arrivée à l’hôtel à midi mais les chambres sont si froides qu’ils ont mis des couvertures chauffantes dans chaque lit.
Sapa est une station climatique de montagne, au coeur d’une magnifique vallée, non loin de la frontière chinoise. Plusieurs minorités ethniques, Hmong et Daos, les plus présentes dans la région, en font tout le charme.
Les femmes font le commerce des produits d’artisanat, vêtements traditionnels, bijoux… Les vêtements sont teints avec des produits naturels comme l’indigo, qui déteignent au touché, laissant une couleur bleutée sur les doigts.
medium_DSCN1369.jpg

Visite du jardin botanique tout en haut d’une colline, puis spectacle de ballets danseurs en costume traditionnel.

Coucher frileux à 21h00, Ils ont remplacé les couvertures par des radiateurs électriques peu efficaces ! Et on va rester 2 nuits dans cet hôtel.

22:35 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (2)

06/03/2009

mercredi 14 janvier




Nous quittons Dien Bien Phu, direction Laî Chau à travers les rizières nous passons à coté de la colline « Gabriel » souvenir de la bataille coté français.

medium_DSCN1095.jpg

On voit surtout des femmes au travail c’est remarquable dans tout le Vietnam. La route devient très sinueuse et mal entretenue (ou plutôt ils sont en train de l’entretenir !), les paysages sont magnifiques.
medium_DSCN1262.jpg

De grands travaux routiers sont en cours parallèlement à la construction d’un barrage hydro électrique. Le long de la ‘rivière noire’ des chercheurs d’or tamisent le sable. La route, (plutôt une piste avec d’énormes trous et des blocs de roche au milieu), est terriblement impressionnante. Nous longeons des précipices sur des accotements non stabilisés. De nombreux arrêts obligatoires pour laisser passer les éboulements puis les bulldozers.
Nous découvrons des ethnies différentes
medium_DSCN1164.jpg

medium_DSCN1202.jpg

Visite de villages de :
Thaïs noirs
De Hmong Rouges
De Hmong bleus
De Thaïs blancs
medium_DSCN1254.jpg

Les enfants sont à l’école, une classe unique sans matériel, ils nous font la fête et nous chantent une chanson en dansant.
Les montagnes sont couvertes de plans de thé, nous pouvons y admirer les fleurs.
medium_DSCN1286.jpg

Arrivée à Laï Chau à 19h00, l’hôtel correct mais pas de chauffage

22:25 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (1)

mardi 13 janvier

Tout d'abord merci à Biche pour son aide de blogueuse ... et on repart

Hanoi. Le nouveau guide « Ha » nous attend à l’aéroport. Départ direction Dien Bien Phu. En quittant la ville nous voyons le pont Eiffel sur le fleuve rouge. Bombardé à plusieurs reprises par les américains mais toujours reconstruit. La circulation est très dense 3 millions de scooters.
Départ de l’avion à 9h30. Dien Bien Phu est entourée d’immenses rizières. « La cuvette », est située à 500 km de Hanoi et à quelques kilomètres de la frontière du Laos,

medium_DSCN1049.jpg

Visite du musée de la bataille, la colline avec le PC du général De Castries. Monuments aux morts et au souvenir Français.
medium_DSCN1080.jpg

Promenade au marché et retour à pied à l’hôtel. (Fuite d’eau et mur qui se désagrège hôtel en réfection) pas jojo tout çà !

02:05 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (0)

04/03/2009

lundi 12 janvier

On entame la journée par une ballade en ‘cyclo-pousse’ jusqu’à la citadelle (je te dis pas, mon pousseur est âgé et tout maigre, j’ai envie de me mettre derrière pour pousser).
medium_DSCN0927.2.jpgVisite le la citadelle impériale modèle réduit de celle de Pékin. Hué fût la capitale du Vietnam de 1802 à 1945, c'est à dire sous le règne de la dynastie Nguyen (13 empereurs). On peut imaginer sa splendeur, c'était alors l'une des plus belles villes de toute l'Asie du Sud Estmedium_DSCN0920.2.jpg
Malheureusement, les deux dernières guerres ont presque entièrement détruit ces belles demeures. La Cité Impériale a perdu en 1968 un grand nombre de bâtiments dont la quasi intégralité de la Cité Interdite.
Nous repartons vers le tombeau de Tu Duc, un éléphant nous salue.
Le tombeau est un ensemble de constructions réalisées entre 1864 et 1867 suivant les plans de l'empereur lui même.
medium_DSCN0984.2.jpg L'empereur Tu Duc (1848 -1884) vivait dans le luxe auprès de ses 104 épouses. Il se fit construire un ensemble funéraire au milieu d’une forêt d’arbres précieux, disposés autour du lac Luu Khiem. Au milieu de ce lac se trouve un petit pavillon construit sur pilotis, dans lequel l'empereur aimait venir se reposer en charmante compagnie
Tu Duc est enterré avec son trésor, mais pas dans "son" tombeau. Les bâtisseurs ont été décapités pour ne pas révéler l’endroit de sa sépulture.
Beaucoup d’enfants dans ces lieux ont l’air miséreux et triste
medium_vietnam2_174.2.JPGAu retour les touristes (nous !) s’arrêtent devant les boutiques de chapeaux pointus et d’encens aux mille couleurs
Départ pour Hanoi en avion. Nous avons quitté avec regret notre guide Thông , en lui promettant de lui envoyer un petit souvenir de France. Arrivée à 23h00
L’hôtel à Hanoi est quelconque, donnant sur une rue bruyante. Nous dormons bien quand même.

23:25 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (5)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique