logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/04/2009

Quelques grands personnages

SHEN NONG : auteur de l'une des plus anciennes matière médicale le Shen Nong Cao Jing, il fait partie des 3 empereurs mythiques avec, l’empereur HUANG DI auteur du classique Huang Di Nei Jing ouvrage de référence de l'acupuncture et l’empereur FU XI auteur du Yi King.
Ben Cao Ying On trouve la trace d'utilisations médicinales très anciennes dans les civilisations chinoise, aztèque, ou indienne (médecine ayurvédique, étymologiquement science de la vie, utilisée en Inde, pendant les derniers 5.000 ans, c’est un système de diagnostic thérapeutique, comprenant des remèdes, qui combinent les thérapies naturelles, avec une approche très personnalisée pour le traitement de plusieurs pathologies)
Le premier livre de matière médicale, le Shen Nung Ben Cao jing (Traité des plantes médicinales de l'empereur Shen Nung ), fut rédigé vers 2900 avant J.-C. Ce livre contenait la liste de 365 remèdes, par analogie avec les jours de l'année, et se divisait en trois parties - 120 drogues inoffensives, toniques, conservant la santé, conférant résistance et longévité ;
- 120 drogues thérapeutiques à donner aux malades, les unes sans danger, les autres douées d'une certaine toxicité ;
- 125 drogues vénéneuses, à n'utiliser qu'avec de grandes précautions. Tous ces médicaments étaient d'origine végétale et étaient répartis dans chaque catégorie en herbes, arbres, fruits, graines et légumes. Plus tard, un supplément fut ajouté à l'ouvrage, avec une liste d'autres remèdes, minéraux et animaux.
Dans le livre originel, chaque plante est décrite avec une certaine précision, elle est peu assortie d'une indication thérapeutique précise. L'ouvrage reste muet quant à l'administration des remèdes. Il est probable que les plantes étaient données sous forme d'infusions ou de décoctions. Les Chinois furent les plus habiles dans le choix et la maîtrise des plantes à action curative.
HAN La dynastie des Han (206 av. JC -220 apr. JC) est la deuxième et la plus longue dynastie de la Chine impériale, à laquelle elle apporte ses deux principaux éléments: l'espace chinois tel qu'il apparaît encore de nos jours et les fondements du système couramment nommé mandarinat. L'usurpation par les Wang Mang permet de distinguer une dynastie des Han antérieurs (206 av. JC -8 apr. JC) et une dynastie des Han postérieurs (25-220 apr. JC).

LU YU : (733 env. 804) personnage vénéré, élevé au rang divin à titre posthume par l'empereur de Chine. Il fut abandonné par ses parents et recueilli au bord d'une rivière par l'abbé du monastère du Nuage du Dragon qui l'adopta. S'il resta insensible aux tentatives de ce nouveau père pour l'initier aux doctrines mystiques Zen, en revanche il manifesta des talents de conteur et de poète qui lui valurent une grande renommée malgré un physique disgracieux et même un certain bégaiement. Installé dans la province de Tchô-Kiang, il fut bientôt chargé de l'enseignement littéraire de l'héritier du trône. Il a été nommé par la suite le ‘génie du thé‘ et a laissé le ‘Classique du thé’, ouvrage considérable d'érudition, première monographie sur le sujet en dix chapitres. Le livre traite de la plante, de ses noms, de sa culture et de ses propriétés. Il présente aussi les techniques et instruments nécessaires à la préparation des feuilles, puis celle de la boisson.
Un grand nombre d'anecdotes courent sur la vie et le talent de Lu Yu. Ainsi il accordait une importance primordiale à l'eau utilisée pour infuser le thé, en réaction à ce qui était pratiqué jusqu'alors, qui tenait davantage de l'absorption d'une soupe où l'on ajoutait divers ingrédients au thé (comme de la ciboule, du gingembre, des écorces d'orange, etc.) avant de faire bouillir le tout longtemps, il était capable de distinguer si la boisson avait été préparée avec de l'eau de source de montagne, de l'eau de rivière ou de l'eau de puits. C'est bien entendu la première qu'il recommandait.

MARCO POLO : Voyageur vénitien (Venise, 1254, 1324). Marco Polo a 19 ans lorsque son père, Niccolo, et son oncle Matteo, des marchands qui se sont rendus à deux reprises à la cour du Grand Khan, décident de l'emmener avec eux. La caravane des Polo part de Saint‑Jean‑d‘Acre et se dirige vers l'Arménie, rendue inaccessible entre temps par la présence d'une armée sarrasine. Les Vénitiens poursuivent alors leur route par un autre itinéraire, traversent Mossoul, Bagdad, Kachan et Ormuz en se livrant au commerce des étoffes, des pierres précieuses et des perles. Ils passent ensuite par Nichapour, remontent vers l'est, traversent le Badachkan, pays des rubis, les hauts plateaux du Pamir (Afghanistan), et finissent, après la traversée du désert de Gobi, par atteindre la Chine. L'empereur mongol de Chine, Koubilaï Khan, les accueille avec faste et bienveillance. Séduit par l'intelligence de Marco, il le prend à son service comme conseiller et lui confie quelques missions dans le sud de la Chine.
Après douze années en Chine, les Vénitiens, redoutant la disgrâce au cas où le khan viendrait à mourir, lui demandent l'autorisation de rentrer à Venise, ils arrivent finalement, 24 ans après leur départ.
Les récits de Marco Polo au sujet de la richesse du Cathay (la Chine) sont accueillis avec scepticisme par les Vénitiens. Une guerre éclate ensuite entre Venise et Gênes, au cours de laquelle Marco Polo est fait prisonnier. C'est en prison à Gênes qu'il rencontre Rustichello da Pisa (Rusticien de Pise), à qui il raconte son voyage. Une fois libéré, celui-ci consigne par écrit ses propos et se fait le premier éditeur du Vénitien. Le succès du livre, baptisé Livre des merveilles du monde, est considérable. D'abord rédigé en français, il est bientôt traduit en plusieurs langues et, abondamment recopié, est diffusé dans toute l'Europe. Lu par beaucoup comme une œuvre d'imagination, il influença deux siècles plus tard les grands découvreurs, comme Colomb et Vasco de Gama.

medium_DSCN0625.2.jpg

Ceci a été réalisé grâce à internet merci à lui …. Il y a certainement des erreurs pouvez vous en toute simplicité me les faire corriger merci Anny

00:43 Publié dans voyage 3 | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bonjour Annie,

Grace au net, notre connaissance s'enrichit chaque jour.

C'est toujours intéressants de lire ce qui ne nous a pas été enseigné dans nos livres d'histoire et qui fait partie de la culture d'autres peuples.

Merci pour les informations

Bises du grillon

Écrit par : christian | 16/04/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique